Prix et distinctions

Un mémoire de recherche appliquée en interprétation récompensé par la Chambre Belge des Traducteurs et Interprètes



Céline Terras, diplômée en interprétation, recevra ce 25 janvier 2019, le prix décerné par la Chambre Belge des Traducteurs et Interprètes pour son TFE intitulé : Analyse et comparaison de profils d’interprètes de conférence biactifs anglais < > français sur le marché privé et/ou institutionnel à Bruxelles. Les recherches menées par Céline Terras s’intéressent à la bidirectionnalité, phénomène qui a depuis toujours suscité de vives controverses chez les interprètes, alors que la demande ne cesse de croître. On oppose en effet les interprètes avec un profil dit « classique » qui travaillent vers leur langue maternelle à partir d’un certain nombre de langues passives, et les interprètes avec un profil dit « biactif » qui travaillent à partir de et vers deux langues actives (et éventuellement à partir d’un certain nombre de langues passives). Après un volet théorique présentant les différentes écoles de pensée qui avancent les avantages et les inconvénients de l’interprétation biactive, Céline Terras mène une étude qualitative et exploratoire sous forme d’entretiens semi-structurés afin d’analyser et de comparer le profil de douze interprètes biactifs anglais < > français travaillant à Bruxelles. Les entretiens montrent que l’interprétation biactive existe et qu’elle est nécessaire. L’étude met notamment en évidence les principales difficultés liées à interprétation vers la langue étrangère ainsi que les stratégies mises en place pour les surmonter.

Prix du Meilleur Mémoire de recherche appliquée en traduction et interprétation 

La Chambre Belge des Traducteurs et Interprètes (CBTI) collabore depuis des années avec les universités afin de faciliter l’intégration dans le marché du travail des futurs diplômés en traduction et en interprétation. En 2017, l’association a décidé de faire renaître une vieille tradition : l’attribution du Prix du Meilleur Mémoire de recherche appliquée en traduction ou en interprétation. Ce faisant, elle souhaite rapprocher le monde académique de la sphère professionnelle et contribuer ainsi à une meilleure transition de l’un à l’autre, notamment en offrant de la visibilité à trois jeunes diplômés et en encourageant les professionnels à s’intéresser aux travaux de recherche appliquée. Céline Terras a été sélectionnée aux côtés de Denise Kroesen (UAntwerpen) et de Michiel Roelandts (VUB). Les prix seront remis lors de l’événement de Nouvel An organisé par la CBTI, le vendredi 25 janvier 2019. À cette occasion, chacun des trois lauréats sera invité à présenter aux membres de la CBTI un résumé de son travail.

Share this news