Publications scientifiques

2016

  • Valérie BADA, « Traduction et médiation : pour une pensée aporétique de la traduction postcoloniale », La médiation. théorie et terrains (dir. Christine Servais), Louvain-la-Neuve : De Boeck Supérieur 2016, p.165-182.
  • Céline LETAWE, « Günter Grass and his translators: from a collaborative dynamic to a controlling apparatus? », Anthony Cordingley et Céline Frigau Manning (éds), Collaborative Translation: from the Renaissance to the Digital Age, Collection Bloomsbury Advances in Translation Studies (dir. Jeremy Munday). Londres : Bloomsbury 2016, p.132-146.
  • Francis MUS, « ‘There’s nothing to follow, there’s nowhere to go.’ Errance et arrêt dans l’œuvre de Leonard Cohen », C. Ringuet (éd), Les révolutions de Leonard Cohen. Montreal : Presses de l’Université du Québec 2016, p. 55-74.
  • Christine PAGNOULLE, « On the Kamau Trail: Tracking Poems from Page to Stage », Gordon Collier, Geoffrey Davis, Marc Delrez et Bénédicte Ledent (éds), The Cross-cultural Legacy. Critical and Creative Writing in Memory of Hena Maes-Jelinek, Leiden/Boston : Brill/Rodopi 2016, p. 175-185.
  • Christine PAGNOULLE et Valérie BADA, « August Wilson’s Gem of the Ocean: Translating Multilayered Sensory Experience », Palimpsestes 20, 2016, p. 45-59.

2015

  • Karin HOUSCHEID, « Der Deutsche Buchpreis als Erfolgsgarant für deutsche Literatur im Ausland? Das Beispiel von Julia Francks Die Mittagsfrau », G. C., Brückmann, A., Tietz, F., Deichl, A., Fischnaller, & A. L., Deeg (éds), Cultural Contacts and Cultural Identity. München : Herbert Utz Verlag. p. 151-160.
  • Oumarou MAL MAZOU, « Le passé, le présent et l’avenir de la traduction au Cameroun », Atelier de traduction, Suceava, Editura Universității Suceava, 2015, n°24, p. 161-174.
  • Oumarou MAL MAZOU, « Retranslating Cameroon ‘Mbooku’ Poems », Hermeneus, 2015, n° 17, p. 409-114.
  • Vera VIEHÖVER, « „Lire le rythme“. Henri Meschonnics Theorie und Praxis des Lesens », Réinventer le rythme / Den Rhythmus neu denken (= Intervalles 7), Liège 2015, p. 40-61. http://www.cipa.ulg.ac.be/intervalles7/viehoever.pdf. Republié sur www.rhuthmos.eu, décembre 2015. http://www.rhuthmos.eu/spip.php?article1688
  • Patricia WILLSON, « Actualidad de la traducción en Argentina », revista Las ranas. Arte, ensayo y traducción, Argentine, novembre 2015, p. 31-36.
  • Patricia WILLSON, « Estrategias de una traducción literal », Dossier Roland Barthes, Revista Ñ (suplemento cultural del diario Clarín), 17 mai 2015.
  • Patricia WILLSON, « Trujamanes silenciosos », Casi lo mismo, catalogue de l’exposition sur la traduction en Argentine, Bibliothèque nationale de l’Argentine, Buenos Aires, mars-juin 2015.

2014

  • Karin HOUSCHEID, « „Über Ländergrenzen hinaus" - Der Deutsche Buchpreis und seine Wirkung », Literaturkritik.de, novembre 2014. http://literaturkritik.de/id/19957
  • Céline LETAWE, « Traduction et transparence. Réflexions autour de la préface de traducteur », Mixed Zone. Chronique de littérature internationale 6, 7 novembre 2014.
  • Céline LETAWE, « Über Möglichkeiten und Grenzen des Kulturtransfers. Günter Grass im Gespräch mit seinen Übersetzern », Silke Pasewalck, Dieter Neidlinger et Terje Loogus (éds), „Interkulturalität und (literarisches) Übersetzen“. Wechselwirkungen zwischen Literaturwissenschaft und Translatologie. Tübingen : Stauffenburg 2014. p. 117-128.
  • Oumarou MAL MAZOU, compte-rendu de : Dominique Chancé et Alain Ricard (éds). Études littéraires africaines. Traductions postcoloniales. Metz : Université de Lorraine 2013, African Literature Today, 2014, n°32.
  • Sarah NEELSEN, « Essays Framed by Translation and Collection », Fiddler, Allyson ; Jürs-Munby, Karen (dir.) : Elfriede Jelinek in the Arena: Sport, Cultural Understanding and Translation to Page and Stage, Austrian Studies 22/2014, p. 139-151.
  • Christine PAGNOULLE, « Brathwaite's DreamHaiti: Translating Ethnicity’ », European Journal of English Studies, décembre 2014, p. 330-338.
  • Patricia WILLSON, « La traducción en el Borges de Bioy: una mirada lateral sobre la institución literaria », Rafael Olea Franco (éd.), El legado de Borges, México, El Colegio de México, 2014, p. 219-241.
  • Patricia WILLSON, Compte rendu de: María Constanza Guzmán, Gregory Rabassa’s Latin American Literature. A Translator’s Visible Legacy. Lanham: Bucknell University Press. 2010. Iberoamericana, 54, 2014.

2013

  • Kim ANDRINGA, « Grote scheppen zoete broodpap: de receptie van Hendrik Conscience in Frankrijk », Verslagen en Mededelingen van de Koninklijke Academie voor Nederlandse Taal- en Letterkunde, 123 (2/3), 2013.
  • Francis MUS, « Patrie européenne ou Europe des  Patries ? La construction d’un nouvel espace littéraire européen dans l’immédiat après-guerre (1918-1925) », Orbis Litterarum : International review of literary studies, 2013, vol. 68, 2, p. 89-109.
  • Francis MUS, « Les langues de Leonard Cohen », TTR (Traduction, Terminologie, Rédaction). Numéro spécial : « Traduction et multilinguisme » / « Translation and multilingualism », 2013, 26-1, p. 103-122.
  • Christine PAGNOULLE, « The Négraille’s Testament translating Léon-Gontran Damas’ Black-Label », Kathryn Batchelor et Claire Bisdorff (éds), Intimate Enemies, Liverpool, LUP, 2013, p. 124-140.
  • Regina NÖRTEMANN et Vera VIEHÖVER (éds), Kolmar übersetzen: Studien zum Problem der Lyrikübertragung. Göttingen: Wallstein 2013.
  • Vera VIEHÖVER, « Einleitung », Regina Nörtemann, Vera Viehöver (éds), Kolmar übersetzen: Studien  zum Problem der Lyrikübertragung. Göttingen: Wallstein 2013, p. 9-17.
  • Vera VIEHÖVER, « Vom Versmaß zum Gestus. „Rhythmus“ als übersetzungspoetologische Kategorie », Regina Nörtemann, Vera Viehöver (éds): Kolmar übersetzen: Studien zum Problem der Lyrikübertragung. Göttingen: Wallstein 2013, p. 53-70.
  • Vera VIEHÖVER, « Kann man den Erzähler übersetzen? Überlegungen zu Joseph Roths Roman Das falsche Gewicht », Natalia Shchyhlevska, Nora Hoffmann (éd), Joseph Roths als Stilist. Annäherung durch Theorie und Übersetzung. Heidelberg: Winter 2013, p. 145-162.
  • Patricia WILLSON, « La traductología y sus tiempos », ExLibris, Revue électronique du Département de Lettres de la Faculté de Philosophie et Lettres, Université de Buenos Aires, 2013. Co-éditrice du dossier spécial sur la traduction avec Delfina Muschietti). http://www.filo.uba.ar/contenidos/carreras/letras/exlibris/index.htm
  • Patricia WILLSON, « La Biblioteca de La Nación », Revista Ñ (suplemento cultural del diario Clarín), 24 septembre 2013.
  • Patricia WILLSON, « Come en casa Borges (y hablamos sobre traducción) », La Biblioteca, revista de la Biblioteca Nacional Argentina, 13, 2013, p. 288-297.

2012

  • Kim ANDRINGA, « Importeurs en exporteurs van literatuur: de Nederlandse letteren in Frankrijk », Internationale Neerlandistiek, 50e année, n°1, 2012.
  • Christine PAGNOULLE (éd), Traduire les droits, Liège: L3, 2012.
  • Vera VIEHÖVER, « Lesen - Übersetzen - Kommentieren. Goldschmidt auf dem Weg zu Kafka », Sibylle Schönborn und Karl Solibakke (éds), Traditionen jüdischen Denkens in Europa. Berlin: Schmidt 2012, p. 175-190.

2011

  • Kim ANDRINGA, « Max Havelaar, le Hollandais de Sumatra. Op de planken voor eerlijke handel », Over Multatuli, 33e année, n°66, 2011.
  • Valérie BADA, « Construction paradoxale d’une altérité intégrée : autoportrait de Barack Obama » D. Chini, F. Laverrou & M. Parsons (éds), Intégration de l’altérité, formes et procédure : regards croisés sur les aires anglophones et hispanophones. Paris : L'Harmattan 2011. p. 411-419.
  • Valérie BADA, « Josephine Baker: articulation et altérité transatlantiques », B. de Buron-Brun (éd.), Altérité, identité, interculturalité. Perceptions et représentations de l’étranger en Europe et dans l’Arc Atlantique. Paris : L'Harmattan 2011. p. 133-142.
  • Francis MUS et Karen VANDEMEULEBROUCKE (éds), La traduction dans les cultures plurilingues, Arras : Artois Presses Université 2011.
  • Francis MUS, « Le dialogue entre la Belgique et la Russie. L’image de la Russie dans quatre revues littéraires de l’entre-deux-guerres », Textyles – Revue des Lettres Belges de Langue Française, 2011, 39 (« Les écrivains-journalistes »), p. 169-181.
  • Christine PAGNOULLE (éd), Sur le fil – traducteurs et éthique, éthiques du traducteur, Liège :  L3, 2010.
  • Patricia WILLSON, « La crítica y la traducción como versiones de lo foráneo », A. Freixa et Juan Gabriel López Guix (éds), Actas del II Coloquio Internacional ‘Escrituras de la Traducción Hispánica’ (San Carlos de Bariloche, Universidad Nacional de Río Negro, nov. 2010),  Barcelone, Université Autonome de Barcelone, 2011.
  • Andrea PAGNI, Gertrudis Payàs, Patricia Willson (coords.), Traductores y traducciones en la historia cultural de América Latina. Mexico, UNAM, 2011.
  • Patricia WILLSON, Compte rendu de: Carlos Gamerro. Ficciones barrocas. Una lectura de Borges, Bioy Casares, Silvina Ocampo, Onetti y Felisberto Hernández, Buenos Aires, Eterna Cadencia, 2010. Dans : Iberoamericana 44, 2011, p. 211-214.
  • Patricia WILLSON, « Para una historia de la traducción en América Latina » (compte rendu de: Gertrudis Payàs, Biblioteca de traductores chilenos de José Toribio Medina. Santiago de Chile: Centro de Investigaciones Diego Barros Arana, 2007), Lenguas Vivas, n° 7, 2011, p. 72-74.
  • Patricia WILLSON, « Los editores españoles y la traducción en la Argentina: desembarco en tierras fértiles », Andrea Pagni (éd.), El exilio republicano en México y Argentina, Frankfurt et Madrid, Vervuert/ Iberoamericana, 2011, p. 145-158.
  • Patricia WILLSON, « Viaje de ida y vuelta: traducciones del barroco en América Latina y en Europa », Hispamérica, 118/2011, p. 117-124.

2010

  • Céline LETAWE et Alexandra PONTZEN, « D’Edgar Allan Poe à Marlene Streeruwitz : lecture ‘palimpsestueuse’ du roman Partygirl », Les Traductions extraordinaires d’Edgar Allan Poe, sous la direction de Nadia D’Amelio. Mons : Editions du CIPA. 2010. p. 165-177.
  • Francis MUS, Karen VANDEMEULEBROUCKE, Lieven D'HULST, Reine MEYLAERTS, « Lokaal, nationaal of internationaal? Een eeuw intra- en internationale relaties in België (1850-1950) », TS. Tijdschrift voor Tijdschriftstudies, 2010, 27, p. 31-44. Voir également  http://tijdschriftstudies.library.uu.nl/index.php/TS/article/viewFile/6/5
  • Vera VIEHÖVER, « „Dunkle Schwalben, erdbraun beschwingt, mit veilchendüsteren Brüsten“. Gertrud Kolmars Poetik der Fremdheit als übersetzerische Herausforderung », Germanistische Mitteilungen 72 (2010). Themenheft: Aussaat/Dissemination. Deutschsprachige Kulturen in fremden Nährböden, p. 69-89.
  • Patricia WILLSON, « Las otras traducciones », Cuadernos del INADI (revue de l’Institut national de lutte contre la discrimination, la xénophobie et le racisme, Gouvernement argentin), Buenos Aires, n° 2, août 2010.
  • Diana ARDISSONE, Patricia WILLSON, Laura MIÑONES (dir.). Actas de las Segundas Jornadas Internacionales sobre Formación e Investigación en Lenguas Extranjeras y Traducción. Buenos Aires, Aexalevi, 2010. En ligne (consulté le 23 avril 2012) : http://ieslvf.caba.infd.edu.ar/sitio/upload/nadas_Internacionales_sobre_Formacion_e_Investigacion_en_Lenguas_Extranjeras_y_Traduccion__ACTAS__2010._25_de_noviembre.pdf

2009

  • Francis MUS, Hubert ROLAND, Denis VAN MOL, « Discours internationaliste et conscience identitaire des échanges culturels : l’exemple belgo-allemand (Der Sturm, Résurrection) », Sascha Bru, Jan Baetens, Benedikt Hjartarson, Peter Nicholls, Tanja Orum, Hubert van den Berg (eds.), Europa! Europa? The avant-garde, modernism and the fate of a continent, Berlin: Walter de Gruyter 2009, p. 267-282.
  • Christine PAGNOULLE, « Poèmes en traduction : formes négociées », Nadia D’Amélio (dir), La forme comme paradigme du traduire, Mons, CIPA, 2009.
  • Patricia WILLSON, « Des ‘paradis perdus’: la traduction dans la presse illustrée. Le cas de Caras y Caretas (1898-1908) », Poétiques comparatistes, Paris, Société française de littérature comparée, 2009,  p. 125-142.
  • Patricia WILLSON, « La constelación del sur: la traducción durante el auge de la industria editorial en la Argentina », Affef Benessaiah (éd), Canada and the Americas: multidisciplinary perspectives on transculturality. Proceedings from the International, Multi-lingual Colloquium, Toronto, Antares, 2009, p. 143-148.
  • Patricia WILLSON, « Neue Formen der Feuerprobe: Sartre übersetzen » (traduction d’Uwe Schoor et de Griselda Mársico), Vincent von Wroblensky (éd), Lebendiger Sartre. 115 Begegnungen mit Sartre, Berlin, BasisDruck, 2009, p. 132-135.

2008

  • Christine PAGNOULLE, « Traduire des poèmes : déplacements autour de l'autre même », Nadia D’Amélio (dir.), Au-delà de la lettre et de l'esprit: pour une redéfinition des concepts de source et de cible, Mons, CIPA, 2008, p. 71-87.
  • Patricia WILLSON, « El fin de una época: traductores-letrados en la primera colección de literatura traducida del siglo XX en la Argentina », G. Bastin (éd), dossier “La traducción y la conformación de la identidad latinoamericana”, TRANS, Université de Málaga, nº 12, 2008, p. 29-42.
  • Patricia WILLSON, « La soberanía del traductor », Perfil (journal), Buenos Aires, 14 décembre 2008, p. 9.
  • Patricia WILLSON, « Contemporaneidad de las figuras de traductor en el Buenos Aires del 1900 », Amelia Blas, Gabriella Menczel et László Scholz(éds), El reverso del tapiz. La traducción literaria en el ámbito hispánico. Actas del VI Coloquio Internacional de de Estudios Hispánicos (Budapest, Université Eötvös Loránd), Budapest, Institut Cervantes, 2008.
  • Patricia WILLSON, « Gentlemen importadores: la Generación del 80 y la traducción », Actas de las Primeras Jornadas Internacionales de Traductología, La traducción. Hacia un encuentro de lenguas y culturas, Córdoba, Comunicarte, Université nationale de Córdoba, 2008.
  • Patricia WILLSON, « Centenario / peronismo: dos escenas de la traducción, dos configuraciones del poder », Liliana Ruth Feierstein, Vera Elizabeth Gerling (éds), Traducción y poder, Frankfurt et Madrid, Vervuert/ Iberoamericana, 2008, p. 181-191. 

2007

  • Kim ANDRINGA, « Multatuli in Frankrijk. Van anarchist tot altermondialist », Over Multatuli, 29e année, n°59, 2007.
  • Patricia WILLSON, « Juan José Saer, comentador de las versiones del Ulises », Beatriz Vegh y Jean-Philippe Barnabé (coord.), Proust y Joyce en ámbitos rioplatenses. Reflexiones desde Montevideo. Montevideo, Linardi y Risso, 2007, p. 159-168.
  • Patricia WILLSON, « Traductores en el siglo »,  Punto de Vista,  n° 87, avril 2007, p. 19-25.
  • Patricia WILLSON, « Objets trouvés: crítica y traducción en Borges », Aleph. Revista de literatura hispanoamericana, n° 21, Anvers, janvier 2007, p. 19-29.

2006

  • Christine PAGNOULLE, « Babels du 21e siècle. Quelques notes sur la traduction française d’un poème de Leonard Schwartz », Palimpsestes Hors série2006, p. 243-271.
  • Patricia WILLSON, « Traducción entre siglos: un proyecto nacional », Alfredo Rubione (éd), Historia Crítica de la Literatura Argentina (dirigée par Noé Jitrik), tome 5. Buenos Aires, Emecé-Planeta, 2006, p. 661-678.
  • Patricia WILLSON, « El yo odioso: traducción y primera persona en Victoria Ocampo », Adriana Bocchino (comp.), VO, Mar del Plata, Estanislao Balder, 2006, p. 103-117.
  • Patricia WILLSON, « El visible traductor Jorge Luis Borges », Revista Ñ (supplément littéraire du journal Clarín), Buenos Aires, 10 juin 2006, p. 28.
  • Patricia WILLSON,« Nostromo en traducción: cuestiones teóricas, cuestiones críticas », Lindsay Cordery et Beatriz Vegh (coord.), Melville y Conrad: Imaginarios y Américas. Montevideo, Linardi y Risso, 2006, p. 177-187.

2005

  • Christine PAGNOULLE, « La force du mi-dit : Figures de style dans le roman de Lawrence Scott, Witchbroom », Palimpsestes 16 2005, p. 29-35.
  • Patricia WILLSON, « Elite, traducción y público masivo »,Andrea Pagni (éd), Espacios de la traducción en América Latina, número especial de Estudios. Revista de investigaciones literarias y culturales, Université Simón Bolívar, Caracas, n° 25, janvier-juin 2005, p. 235-252.
  • Patricia WILLSON, Préface de Paul Ricœur, Sobre la traducción, traduction de Patricia Willson. Buenos Aires, Paidós, 2005, p. 9-14.

2004

  • Christine PAGNOULLE, « Traduire les points et les virgules », Correct/Incorrect, études réunies par Michel Ballard et Lance Hewson, Artois Presses Université, 2004, p. 33-42.
  • Patricia WILLSON, La constelación del Sur. Traductores y traducciones en la literatura argentina del siglo XX. Buenos Aires, Siglo XXI Editores, 2004.
  • Patricia WILLSON, « Página impar: el lugar del traductor en el auge de la industria editorial », Sylvia Saítta (éd), Historia Crítica de la Literatura Argentina (dirigée par Noé Jitrik), tome 9. Buenos Aires, Emecé, 2004, p. 123-142.
  • Patricia WILLSON, « Borges traductor: refracciones y tapices de Flandes », Lucera, Rosario, n° 6, novembre 2004, p. 32-36.
  • Patricia WILLSON, « ¿Especular o describir? », Otra parte, Buenos Aires, n° 4, printemps 2004, p. 8-11.
  • Patricia WILLSON, « Ensayos sobre el poder de la traducción: crítica, teoría, metateoría e historia » (compte rendu de: Maria Tymoczko y Edwin Gentzler (éds), Translation and Power, Amherst, Massachusetts University Press. 2000), Lenguas Vivas, n° 3, août  2004.
  • Patricia WILLSON, « Versiones argentinas del Brasil en el siglo veinte » (compte rendu de: Gustavo Sorá, Traducir el Brasil, Buenos Aires, Libros del Zorzal, 2003), Lenguas Vivas, n° 3, août 2004.

2002

  • Patricia WILLSON, « La traducción, otra de las plenitudes de Borges” (compte rendu de: Efrain Kristal, Invisible Work: Borges and Translation, Nashville, Vanderbilt University Press, 2000), Variaciones Borges 14/2002, p. 103-112.
  • Patricia WILLSON, « Traducción/minorías: iluminaciones mutuas » (compte rendu de: Lawrence Venuti, numéro spécial de The Translator. “Translation and minorities”), Lenguas Vivas, octobre 2002, n° 2,  p. 136-138.

2001

  • Patricia WILLSON, « Edición versus traducción: Victoria Ocampo en la literatura argentina », Actas del III Congreso Latinoamericano de Traducción e Interpretación, Buenos Aires, Collège des traducteurs publics de la ville de Buenos Aires, 2001, p. 13-21.
  • Patricia WILLSON, « Traducir lo nuevo », Lenguas Vivas, n° 1, décembre 2000 – mars 2001, p. 4-9.
  • Patricia WILLSON,  « Estudios de traducción: una nueva antología » (compte rendu de: Lawrence Venuti (éd), The Translation Studies Reader, Londres, Routledge, 2000), Lenguas Vivas, n° 1, décembre 2000 – mars 2001, p. 118-119.

2000

  • Christine PAGNOULLE, « Profil et épaisseur des mots : Kamau Brathwaite, RêvHaïti », Palimpsestes 12, 2000, p. 31-7.
  • Patricia WILLSON, « La traducción en Argentina: las editoriales Sur y Losada en la década del treinta », Actas del II Congreso Latinoamericano de Traducción e Interpretación, Buenos Aires, Collège des traducteurs publics de la ville de Buenos Aires, 2000, p. 527-532.

1999

  • Patricia WILLSON, « La fundación vanguardista de la traducción », Espacios de crítica y producción, n° 25, décembre 1999, p. 54-58. Reproduit en format numérique dans Borges Studies Online, Université d’Iowa, 14 avril 2001.

1998

  • Christine PAGNOULLE, « Anthologies de régions d’Europe : un outil de découverte », Europe et Traduction, textes réunis par Michel Ballard, Arras Presses Université / les Presses de l’Université d’Ottawa, 1998, p. 263-71.

1997

  • Patricia WILLSON, « Traductores en Sur: teoría y práctica », Lisa Bradford (comp.), La traducción como cultura, Rosario, Beatriz Viterbo Editora, 1997, p. 133-139.

1995

  • Christine PAGNOULLE (éd), Cross-Words - Issues and Debates in Literary and Non-Literary Translating (en collaboration avec Ian Mason, Heriot-Watt University), Liège: L3, 1995.

1993

  • Christine PAGNOULLE (éd), Les gens du passage,  Liège : L3, 1993.
  • Christine PAGNOULLE, « Creativity in Non-Literary Translation”, Perspectives, Studies in Translatology, 1993:1, p. 79-90.
  • Patricia WILLSON, « Traduire Choderlos de Laclos: représentations du langage du XVIIIe siècle »,  Proceedings, vol. 1, XIII FIT World Congress, Londres, The Chameleon Press, 1993, p. 100-104.

1992

  • Christine PAGNOULLE, « Translating poems: a precarious balance”, Babel 38:3 (1992), p. 139-148.
  • Christine PAGNOULLE, « Genus Floridum: Translating Under the Volcano”, Swinging the Maelstrom, essais sur Malcolm Lowry ed. Sherrill Grace, Montreal, MacGill‑Queens Press, 1992, p. 63-81.

1991

  • Christine PAGNOULLE, « Etrangetés dans le Carnaval de Wilson Harris », Palimpsestes 6 (1991), p. 75-83.

1990

  • Christine PAGNOULLE, « Traduction et équilibrisme : culbutes et rétablissements », Sources 7 (sept.-oct. 1990), p. 429-436.